Ces polars qui venaient du froid

Ah, la Scandinavie, sa gymnastique, son assurance chômage, sa TVA à 25%… et surtout ses auteurs de polars. Je ne sais pas quand les polars scandinaves ont commencé à déferler sur la France, mais leurs représentants semblent avoir durablement imprimé leur marque sur les lecteurs français, apportant enfin une touche d’exotisme (certes glacé) face aux histoires d’outre-Atlantique ou à nos polars bien français.

Murder in the field last night CC By https://flic.kr/p/8Z7j2f
Murder in the field last night CC By https://flic.kr/p/8Z7j2f

Si vous ne connaissez pas toutes les facettes de cette vague qui venait du froid, voici déjà quelques figures de proue et leurs premiers polars, dans des styles pas toujours semblables : même venu du froid, le polar se décline en différentes saveurs.

Henning Mankell

B00JFBBREICet auteur n’est malheureusement plus, décédé en octobre 2015 en Suède. Il aura toutefois laissé derrière lui de nombreux romans sur l’inspecteur désabusé Kurt Wallander, désabusé et de plus en plus déprimé par son pays et les crimes qui s’y commettent.

On peut regretter aussi que l’éditeur français d’Henning Mankell n’ait toujours pas publié le premier roman des aventures de Wallander en version numérique (deux fois nommé meilleur roman policier suédois). On se contentera, avec délectation tout de même, des Chiens de Riga, qui illustre bien les relations de la Suède avec ses anciennes « colonies », et anciens voisins soviétiques pas encore complètement européens.

En vingt ans, Henning Mankell a retracé l’évolution d’un pays en plein tumulte, oscillant entre conservatisme, société sclérosée et défis de l’immigration.

Arnaldur Indriðason

B005PS3QGCOn traverse l’Atlantique pour rencontre un auteur islandais. L’Islande, l’autre pays du polar. Oui, ce petit bout d’ile et ses 320 000 habitants sont aussi exposés aux frissons du policier.

Un policier fatigué et tourmenté est le personnage central des romans d’Arnaldur, et l’on découvre que le petit pays connait aussi son lot de drogues, prostitution et meurtres horribles. Le premier roman commence d’ailleurs par une abominable collection de bocaux renfermant des organes…

Alors faites l’exercice avec moi pour ne pas faire d’impair quand vous rencontrerez Ar-nal-dur In-dri-tha-son aux Quais du Polar : «Bonjour Arnaldur», car en Islande, on s’appelle par son prénom…

Johan Theorin

B00JE6RYLOLa Suède est décidément à l’honneur, puisqu’on retrouve un auteur suédois, meilleur prix du policier 2007. Journaliste, Johan a écrit un quatuor sur l’ile d’Öland, dont il est originaire. Son premier roman, L’heure trouble a d’ailleurs tout de suite été reconnu comme un des meilleurs policiers.

On n’est toutefois pas complètement dans le policier car ce n’est pas un policier qui mène l’enquête sur le meurtre survenu pendant cette heure trouble du crépuscule, mais des parents de la victime.

Jussi Adler-Olsen

B005XO24X4On fait un petit tour par la Scanie, on traverse le pont de l’Øresund et nous voilà au Danemark, patrie de Jussi. Autant le dire, la situation n’y est pas plus rose que chez son voisin et ancien territoire. Les affaires non classées doivent s’amonceler puisqu’on a créé un département spécialement pour les traiter, le département V.

On retrouve une paire de policiers :  un vice-commissaire déchu et un réfugié politique syrien. Ils revisitent de vieilles histoires, de vieux rapports, et doivent retrouver le fil de l’histoire, les éléments manquants. Je vous préviens : il doit y en avoir 10, ça fait beaucoup de longues soirées seul(e) avec sa liseuse.

Jo Nesbø

B00EO05CV4Un Norvégien ! Evidemment, il ne peut pas tout faire comme les autres, celui-ci. Et dès le premier roman, il envoie son personnage principal à l’autre bout du monde ! Dans L’homme chauve-souris, Harry Hole va en effet en Australie. Et sa carrière internationale ne s’arrêtera pas là, puisqu’il va aussi dans d’autres pays.

Assez proche du personnage de Connelly Harry Bosch, Harry Hole est plus critique du pays et de sa social démocratie à la norvégienne.

Camilla Läckberg

B0062M9HOKFranchement, si je travaillais au service des statistiques de la Suède, je me pencherais sérieusement sur la petite ville de Fjällbacka car il y a quand même beaucoup de crimes dans celle-ci, bien trop pour que ce soit catholique…

Le personnage principal des romans de Camilla Läckberg est une romancière qui se trouve toujours à l’endroit où il ne faut pas, ou qui a des relations avec la personne qu’il ne faut pas. Cette héroïne récurrente, sorte de Miss Marple moderne a aussi (spoiler) un mari policier, ce qui l’aide à dénicher les crimes et les résoudre. A mi-chemin entre polar et cosy mystery, Camilla Läckberg a réussi à créer son petit monde qui démarre par La princesse des glaces. Prochain opus à paraître en mai 2016.


Vous allez me dire : et Stieg Larsson ? Quid de la trilogie augmentée de Millenium ? Eh bien, quand Daniel Craig prêtera à nouveaux ses traits à Mikael Blomkvist et détrônera complètement Michael Nyqvist, on pourra en parler… J’adore Michael Nyqvist, mais Daniel, oh Daniel…