5 romans de fantasy à la française

Non, la fantasy n’est plus un genre obscur réservé aux amateurs de jeux de rôles ou aux fans de métal symphonique. Depuis la publication en français des œuvres de Lovecraft et de Howard, auteur de Conan, la fantasy a fait du chemin, touchant parfois aux limites du fantastique ou de l’horreur, mêlant magie et géopolitique, se déclinant en plusieurs volumes compliqués que dévoreront les amateurs les plus aguerris ou en courts romans initiatiques qu’apprécieront les jeunes adultes.

Il faut dire que notre patrimoine historique et mythologique constitue une toile de fond rêvée pour ces romans qui puisent toujours leurs racines dans les civilisations antiques et les croyances populaires. Alors, si vous êtes déjà un amateur d’elfes et de dragons ou si vous souhaitez continuer à explorer des mondes parallèles en attendant la nouvelle saison de votre série préférée, plongez-vous dans ces 5 livres numériques de fantasy rédigés par des auteurs français.

fantasy
Source : Andy Cull, Rise, CC, https://flic.kr/p/pvUtr4

Arachnae

arachnaeÂmes sensibles s’abstenir, car Arachnae est un pur joyau de dark fantasy. Dans une ville décadente inspirée de la Renaissance italienne, déambulent deux personnages aux valeurs opposées et conflictuelles. Là où Théodora est libertine, son acolyte, capitaine de la milice, est austère.

Détaillant les luttes de pouvoir entre le prince et une puissante caste de sorcières et ayant pour intrigue la noirceur des agissements d’une secte démoniaque et cannibale, cette nouvelle histoire de l’archipel des Numinées est faite pour vous.

Gagner la guerre

gagner la guerre« Gagner une guerre, c’est bien joli». Nous connaissions Jean-Philippe Jaworski pour ses nouvelles, mais grâce à ce roman qui met en scène la suite des aventures du fripon Don Benvenuto, il a obtenu entre autres le Prix Imaginales 2009 du meilleur roman français de fantasy. Autant dire qu’on ne peut que vous encourager à dévorer ce pavé viril, épique, violent et direct qui retrace les errances du héros devenu tueur à gages dans le monde du Vieux Royaume inspiré de la Renaissance italienne. Tout ceci exprimé avec une verve gargantuesque qu’on ne retrouvera pas ailleurs.

Le Chevalier

le.chevalier.pierre.pevelCe premier volume ambitieux de la série du Haut-Royaume n’a rien à envier aux précédentes trilogies de Pierre Pével, notamment celle des « Lames du Cardinal ».

Présenté comme un roman épique et dense qui rappelle le monde impitoyable du Trône de Fer, tout en reprenant le thème carcéral du Comte de Monte-Cristo, l’histoire de Lorn, chevalier qui recherche ceux qui l’ont accusé à tort, se détache pourtant des maîtres du genre. À se procurer absolument pour les inconditionnels des ambiances moyenâgeuses et magiques que peuplent des créatures fantastiques et dans lesquelles évolue un héros qui doit défendre son honneur.

L’Héritage des rois passeurs

heritage.rois.passeursS’aventurant dans le domaine fantastique, ce roman de Manon Fargetton, lauréat du prix des Imaginales 2016, fait alterner l’intrigue entre deux jeunes femmes fortes dont les destins contrariés secoueront le royaume d’Ombre.

L’Héritage des rois passeurs est un roman soutenu par une langue poétique et musicale qui se veut parfois incisive durant les scènes de bataille, tout en s’attachant à explorer la psychologie et les motivations des personnages, même secondaires, dans ce qu’ils ont de tragique.

Le Prix d’Alaya

le.prix.d.alayaMagali Ségura n’est pas une nouvelle venue dans le paysage littéraire fantastique. Après une première trilogie orientée jeunesse, elle nous livre un roman plus sombre.

Récit de la quête du petit Jelis qui recherche son père, la narration trouve son dynamisme dans l’oscillation entre le passé et le présent. Dans ce monde, la magie est omniprésente et Jelis, issu d’une sorcière et d’un guerrier de l’Acier, deux personnages que leur condition rend incompatibles, est un être unique. Un roman initiatique pas aussi gentillet qu’on pourrait le croire.